Mais que fait Maurice ?

8 avril 2021

Maurice Radio Libre te propose d’écrire la suite !

Maurice, indisponible pour des raisons indépendantes de sa volonté, n’est pas là, alors que fait-il ?

A t’il été mis en prison après avoir mangé une famille entière de langoustes alors que nous sommes hors saison ?

Est-il à la dérive sur l’Océan Indien après que des enfants aient détaché son canot où il perfectionnait sa sieste du midi ?

A t’il fait la rencontre d’une fille du coin et a t’il fait le choix de construire une paillote pour vivre sur une crique déserte ?

Tu l’as compris, c’est à toi d’écrire ce nouvel épisode de la vie de #tonmeilleurami !

Envoie ta nouvelle originale à communication@mauriceradiolibre.com et elle sera, peut-être,  publiée sur le site !
Tu préfères parler ? Alors envoie-nous tes enregistrements (pas plus d’une minute par épisodes, si la durée doit être supérieure).

Le tout avec comme d’habitude : prénom, âge et ville.

Maurice sélectionnera la meilleure histoire et offrira un cadeau à l’heureux gagnant !
Allez, à ta plume, prêt ?  C’est à toi !
Maurice Radio Libre

Commentaire(s) :

  1. Martin, 45 ans, Lille a dit:

    Que fait Maurice ?
    C’est très simple quand on l’écoute. Maurice fait toujours ce qu’il veut !
    Alors la vraie question serait plutôt : qu’as-tu fais toi de ce moment pendant lequel notre meilleur ami n’est pas à ce rendez-vous ?
    As-tu fouillé les entrailles du net pour y voir les ragots et les colporter ou en inventer ? As-tu repensé aux derniers mot prononcés par Maurice ce vendredi 26 mars ?
    T’es-tu rendu compte que ce rendez-vous quotidien qu’il nous offre depuis plus de 25 ans n’était pas un dû ?
    As-tu compté les heures que Maurice nous avait données sans jamais les compter, lui ?
    Es-tu de ceux qui râlent en disant qu’il te doit au moins des nouvelles ou des explications ?
    Auras-tu enfin compris que cette émission est un cadeau que Maurice nous fait chaque soir ?
    Rien n’est moins sûr.
    Alors que fait Maurice ?
    Maurice fait notre bonheur quand il est là, parce qu’il le veut bien.
    Maurice nous l’a dit souvent : Si je n’allais pas bien, je ne serai pas là.

  2. Noor, 51 ans, Toulouse a dit:

    On peut tous spéculer, s interroger, s’imaginer sur cette absence mystère.
    N’y allons pas par 4 chemins : Non… Maurice a tellement entendu de spécialistes et d’experts de tout poils sur son antenne….
    Plus admiratif qu’envieux ; il est aller en formation au centre Mark Zuckerberg institute.
    Parions sur un retour de Maurice fraîchement diplômé Facebook.
    Donc naturellement, il est en California USA.

    « Les personnages, les lieux et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. »

  3. Stéphane 48 ans Gif sur Yvette a dit:

    Maurice est tombé dans un traquenard.
    Il est parti à la nage rejoindre Leila. Maurice vit maintenant à Saint Gaudens ou les communications se révèlent encore plus difficiles qu’à Madagascar. Du coup, plus d’émission. Et puis de toutes façons il n’a plus le temps. Il file le parfait amour et partage son intimité avec Leila et Julien.
    Un pétard, puis un autre. Un petit rail de coke, un envoi de sous vêtement souillé ça vous rempli une journée. Maurice à choisi sa nouvelle vie. Respectons !
    Rock’n’roll…

  4. Agnès, 63 ans, Paris a dit:

    Maurice a fait un long voyage : attiré par les sirènes de Saint Gaudens ou de la Nouvelle Orléans , il prît la mer, passant par la corne de l’ Afrique et son embarcation de fortune rencontra les pirates du coin, tu les vois là, tout droit et puis tout de suite à gauche. Bon bref ! Son embarcation fût accostée, pillée, (Bon il n’y avait pas grand chose en fait : quelques mangues, écrevisses récupérées au marché noir, un bon générateur, et, ah oui de l’eau en bouteille ) et Maurice fût enlevé. Et pendant ce temps-là le demanderas tu, que faisaient les sirènes ? Et Pénélope ?Moi je dirais pas de commentaires . Maurice devait rejoindre les Sirène. Du Mississippi ou de notre belle France, Maurice devait se presser un peu de sortir de ce b…bourbier et sortit son plus bel atout, à défaut du Saint Graal , il dévoilât , vous savez quoi…. allez ! SA MÉDAILLE DE CHEVALIER DES ARTS ET DES LETTRES ! Les Pirates y voyant un signe de … WTF ! Yes ! Maurice sain et sauf, relâché par ces agresseurs pût repartir sur un radeau de fortune. Ouf ! On respire tous non ? Mais ? Où Maurice a t il dirigé son radeau ? Zut Maurice j’ai écrit des billets d’absences, au lycée plus crédibles….
    …Maurice orienta le radeau offert par les Pirates , inconscients de leur bévue, qui l’avaient jusque-là retenu et qui à la vue de la médaille du Chevalier etc, l’avait relâché, Avaient-ils vu dans ce symbole une malédiction ? enfin bref il orienta son radeau vers la mère patrie pour des raisons impératives ! Le voyage fût long et la mer déchaînée. Il croisât le long des côtes et fût arraisonné une foultitude de fois pour motif de contrôle sanitaire. En effet un étrange envahisseur accompagné de multiples disciples se répandait sur la planète LA COVID 19 (ouais on dit LA car le D signifie Disease traduction maladie, ok ?) Il dût se soumettre à ces contretemps et ses provisions s ’épuisèrent. Il dût looter dans les débris laissés dans le sillage de nombreuses embarcations abandonnées ???????? De quoi survivre. Dan un des coffres récupérés, en plus de noix de coco et poisson séché il découvrit un REVOX B77 où était insérée une bande. Curieux et excité il enclencha la bande et le son surgît au dessus des flots, Johnny Burnette, Elvis , Micke Wigfall and thé Toxics, les Straycats, puis Two Feet , il dansât sur son radeau revivant dans le délire engendré par la faim, la soif, la fatigue, la chaleur du soleil dardant ses rayons, se vit dans l’Equipée Sauvage, sur une !! Harley ?? Le soleil tapait fort sur les crêtes des vagues qui le poussait vers les côtes françaises et sa Pénélope, et gravât à jamais sur son torse brûlé la marque de la médaille pendant autour de son cou … celle du Chevalier etc… (la légende dit que depuis cette traversée Maurice porte la marque de son Ordre !) Son esprit lui disait que bientôt il serait 21H00 heure française et qu’il avait un « truc à faire « Qu’il devait être à l’heure, mais …. où se trouvait -il ? Mais qu’elles sont ces voix qui murmurent « mais que fait Maurice ? »

    Mais que fait Maurice parie 3 ? Il partit de Madagascar !!! Et pour ceux qui ont loupé la partie 1 et même la 2 et même la 3 qui fût inachevée, je résume : (cool la reprise de Chrissie Hynde de Ten CC) Bref Maurice attiré par les sirènes et voulant échapper e ce vilain méchant alien qui tissait sa toile autour de notre planète, digne des meilleurs Lovecraft, Alan Poe ou digne des plus improbables Aldous Huxkley. Bref, Maurice ayant engagé sur les flots sa meilleure embarcation de fortune, équipé de sa balise et de son gilet de sauvetage se cassa de son paradis, sans compter sur la police de Madagascar, des pirates somaliens qu’Ukraine relâchèrent effrayés par une étrange image autour du coup de cet étrange spécimen. Maurice est libéré sur un radeau de fortune où Maurice poursuivant le Graal dérive sous le soleil impitoyable qui lui grave à jamais dans sa peau brûlée un étrange symbole la médaille de Chevalier de l’ordre .,. Etc….on en est là ! Maurice danse, dérive , malgré les maigres denrées, durant des heures ( et il s’est mis la fièvre pendant des heures …tu vois la référence ? Non ? ) Il sombrait dans un sommeil profond … une odeur, une sensation de froid, une bruine digne d’un crachin breton, à glacer le sang et le soleil lui-même le tirât ( à défaut d’autre chose) de son coma. Une odeur d’acier, de rouille, de goémon, de sel et loin un fumet inexplicable. WTF ! Un choc… des voix… le sommeil, le soleil, des sons… comme une batterie une basse, un riff de Keith Richard, un bruit d’acier et il fût remorqué par un chalutier… breton .,, et ce fumet ? Le beurre frémissant au fond d’une poêle où se répandait, débonnaire, la pâte d’une crêpe de sarrasin, garnie de saucisse et de lard.,… Le Graal ! Un marin de Concarneau tombé à la mer lui même et sauvé un extremis avait crocheté le radeau de Maurice et avait ramené Maurice à bord du chalutier. Maurice sauvé des eaux s’endormît, profondément. Des odeurs, des sons, des musiques .,., mais que fait Maurice ?

    Partie 4 : Ben j’espère que Maurice apprécie la vie. Tout simplement. Je rappelle qu’il est sauvé par un chalutier du côté des côtes françaises du côté de la Bretagne. Recolasisons : la Bretagne est une province française, en France, 🇫🇷. Je pense que Maurice dérivant de la corne de l’ Afrique échouât sur la côte de l’Armor ! Nous nous rappelons que diverses effluves le maintenaient dans sa réalité. Nous avons dit, crêpe de sarrasin et beurre fondu… et le sommeil dans lequel était plongé Maurice. Les diverses effluves le sortiront de sa torpeur : en premier l’hydromel. En effet Maurice devait être remonté vers la réalité et que de mieux que l’odeur d’hydromel dit Chouchen dans cet îlot de Bretagne ! Il rêvait Maurice… bon bizarrement de Jacques Chirac (que la correction Google ne connaît même pas WTF !!! ) Mais Maurice, comme nous rêvait…… un homme devant un microphone t’écoutant … ou pas…. d’une entrecôte de bœuf mega format…. d’un fumet de saucisses revenues au barbecue…. enfin cet hydromel de cette région de France lui fouetta les narines. Une étrange mélodie l’invitait à se lever et danse mais à nouveau il sombrait avant de danser au son de cornemuses, de bignous et étranges instruments joués par ces sirènes qui avaient attiré Maurice. Maïs Maurice suivit (accent circonflexe) grâce à à ses sauveteurs. Il est alimenté malgré son inconscience de crêpes au lard de cochon cuit au feu de bois, de saucisses, de fraises, du vent du large, salé, iodé, de lait ribot et de bouillie d’avoine et de cet alcool inimitable… Mais que fait Maurice que les Fest Noz emporte vers les sirènes du golf… Et les fées de la Forêt de Huelgoat ? Et Gargantua ?

    Partie 4 ou 5 ? Je m’y perds !!! Mais Maurice se porte t il bien ? Y survivra t il ? De la Corne d’ Afrique où il est fût accosté par ces fameux Pirates somaliens, sauvé grâce à la fameuse médaille de l’ordre des chevaliers etc… Maurice est sauf ! Ouf dirons nous …Un marin pêcheur, lui-même naufragé depuis quelques heures du côté des côtes bretonnes, un endroit du côté de la 🇫🇷 cocorico !!! Mais Maurice délirait, sombrait , sombrait dans un profond sommeil peuplé de rêves incompréhensibles ! Tu veux savoir ? Un Jaques Chirac ? Un clic clac du côté de la Ferré Allais, un chalet du côté de St Gaudens, un poulailler du côté de Troyes, un Julien guitariste de talent et oublié des dieux du côté de Strasbourg, quelques notes de guitare, mais que fait Maurice répètent les accords désespérés ? Maurice ? Réveillé par l’odeur de gazole et de poisson, secouru par un homme à la mer, émergeait., tiré d’un sommeil profond par la chaleur d’un feu de cheminée. Emmitouflé dan un profond duvet au creux d’un lit clos, Maurice se réveille à l’odeur de l’hydromel, des crêpes au lard et de la saucisse fumée, rêvant dans son sommeil, au son des bignous, d’étranges Fest Noz garguantesques du côté de la forêt de Huekgoat où les Fées attendaient le Graal. Dans les embruns, les brouillards de la lande bretonne, les druides te posaient cette énigme insondable. Mais que fait Maurice ?

    Nous avons laissé Maurice dans la forêt de Huelgoat, en Bretagne. Sauvé par un marin et ivre de chouchen de crêpes au lard de lait ribot et de bouillie d’avoine, Maurice, naufragé de la Corne d’ Afrique et ayant traversé les océans avait été sauvé par un marin, lui-même sauvé, et ramené sain et sauf sur les côtes bretonnes. Ouf ! Pourrait-on dire ! Mais Maurice délirant, fût enivré par les liqueurs de Genièvre et autres élixirs et conduit à l’autel des druides dans la forêt de Huelgoat dite aussi forêt de Broceliande …….il y vécût dès Bacchanales dignes de Suskin étendu vsur la Roche du diable il fût abreuvé de la potion concoctée par les druides l’Hydromel ! Et Maurice se prît une sacrée cuite ! Les fées du coin Melisande et ses copines se précipitèrent et sortirent de la Grotte ! Demat Maurice bienvenue en Bretagne perdu dans les Landes des Monts d’ Arree, au milieu des bruyères et des genêts, fouettés par le vent. Merlin et Melisande décidèrent à la vue de la médaille et de la cicatrice gravée par le soleil, sur son torse à jamais de l’élire Druide parmi les druides et l’ennivrerent…. Kenavo Maurice ! Au revoir à bientôt Maurice !
    Écoutes… Écoutes ces légendes chantées par ces fées cherchées autour du monde et trouvées au creux de ces rochers. Bientôt les oracles bretons qui cueilleront le gui et concocteront leurs potions, les fées de la forêt millénaire de notre vieille Bretagne, murmureront dans un souffle, une bourrasque , peut-être une tempête, mais Maurice tu fais quoi là ?
    Mais quoi que tu fasses sur la planète, représentes ! Et kenavo Maurice

  5. Guillaume, 29 ans, Bandung, Indonésie a dit:

    Maurice est toujours là.
    Si vous pensez que Maurice n’est plus là, vous vous trompez
    lourdement. Maurice est votre meilleur ami, il ne disparaît jamais
    complètement.
    Sa musique vous accompagne au quotidien. Même lorsque l’émission se
    termine, les accords de guitare se poursuivent et raisonnent dans
    votre tête comme un hymne à la productivité. Quand on aime vraiment
    Maurice, on ne peut pas choisir de se blottir dans ses couvertures au
    lieu de se rendre au travail. On avale un jus de citron pure, un grand
    verre d’eau et on se souvient que notre animateur favori, lui, ne
    manque jamais une émission. Qu’il soit sous morphine assisté par ses
    sept médecins, sur le point d’exploser devant une photo de Leïla sans
    rien sur le dos ou dans une campagne malgache couverte par une
    connexion internet affreuse, il s’accroche à son micro avec la même
    force qu’Arnaud quand il se cramponne à son eau de roche. Maurice est
    cet ange bénéfique posé sur votre épaule qui vous répète sans cesse de
    ne pas vous laisser avoir par l’oisiveté.
    Une fois que vous serez debout, essayez d’aller prendre votre douche.
    Je vous parie tout ce que vous voulez que vous ne pourrez pas vous
    empêcher de fredonner un air entendu la veille sur Maurice radio
    libre. Je me suis moi-même surpris plusieurs fois à délaisser mes
    refrains de hip hop préférés pour les remplacer par un énergique : «
    Because you’re mine, I walk the line. »
    En allumant la radio et en écoutant le monologue d’un politicien
    bidon, vous espérerez vigoureusement que Maurice appuie sur le bouton
    et le fasse taire grâce à l’une de ses répliques cinglantes. Lorsque
    vous passerez devant une bouteille d’eau posée sur la table du salon,
    vous n’aurez pas vraiment soif mais vous penserez secrètement : « hey,
    faut boire au moins un litre cinq par jour pour être bien ». Alors
    vous irez vous chercher un verre à la cuisine pour ne pas culpabiliser
    et vous ferez votre devoir.
    Assis sur la petite moto de ma femme, je me rappelle souvent de bien
    serrer mon casque car Maurice m’a dit un jour que la plupart des
    accidents se produisent à faible vitesse. J’évite de trop me plaindre
    car il répète tout le temps que le bonheur se trouve dans les choses
    simples. Quand il m’arrive un truc sympa, je suis doublement content
    car je me dis que je vais pouvoir le raconter à l’antenne la prochaine
    fois que je passerais.

    Alors non, je ne sais pas vraiment ce que fait Maurice en ce moment.
    Ce que je sais, c’est qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Je ne
    m’imagine pas une seule seconde que ce vieux filou ce soit fait avoir
    par qui que ce soit. La police, le fisc, le CSA, laissez-moi rire,
    aucun de ces guignols ne lui arrive à la cheville. Le mystère qui
    entoure la vie personnelle de notre meilleur ami fait partie de sa
    légende. Alors laissez vos coordonnées, vous saurez la vérité sur les
    déboires qu’il traverse en ce moment le jour où Alexandre de
    Strasbourg ira pointer à Pole Emploi.

    Attendez, je croyais avoir terminé mon texte, mais pas tout à fait. Il
    faut absolument que je me relise pour éviter que le relou à cheval sur
    la langue française à qui cette prose est adressée prenne un malin
    plaisir à me notifier toutes mes erreurs.

    Merde, c’est vraiment vrai en fait. Maurice est toujours là, et il
    n’y a vraiment rien à faire pour changer ça.

  6. Thibault, 37 ans, Paris a dit:

    « Il est là, on l’a enfin retrouvé ! 23 ans que ce salaud diffuse notre musique tous les soirs et on n’a toujours pas vu la couleur des brouzoufs. Vous êtes prêts, les gars ?
    – Oui, Martin ! » répondit le Circus en coeur.

    Au même moment, « 21h je serai là… … …et toi ? » balançait Maurice, qui y croyait en le disant. Pourtant il ne serait pas là.
    À cet instant, la porte s’ouvre.
    À cet instant Martin déboule, et à cet instant le Circus aussi déboule.
    À cet instant Maurice voit les visages, la détermination, la frustration des assiettes mal remplies, des Sacem attendues, non perçues.

    Les mots sont superflux, les regards suffisent : Maurice sait qu’il va y passer s’il ne met pas les voiles. Tant pis : adieu les belles Malgaches, adieu le bar et les langoustes. Il passe par la fenêtre et enfourche sa pétoire. Le Circus et Martin sont trop occupés à saccager le matos qui diffuse, une fois n’est pas coutume, leur musique pour lui emboîter les jantes. Quand ils tournent la tête, interpellés par le rugissement du moteur, c’est trop tard : Maurice est déjà tout petit.
    Un de ces quatre à 21h il sera là.

  7. Fabrice, 45 ans, Lunéville a dit:

    Samedi 27 mars, 15H, dans un petit bar au nord de Madagascar.
    Maurice est au comptoir, un grand verre d’eau fraiche devant lui. Il se remémore l’émission de la veille au soir, et sourit en se souvenant de quelques échanges mémorables.
    Soudainement, il sent le parquet grincer derrière lui. En rentrant dans ce bar, il avait immédiatement repéré les deux hommes blancs attablés dans un coin, et qui dénotaient avec le reste de la clientèle. On voyait bien qu’ils n’étaient pas d’ici, à leur manière de se tenir, de regarder autour d’eux, et à leur évidente souffrance face à cette chaleur étouffante.
    Les deux hommes se dirigent vers lui. Une main sèche et ferme tapote son épaule.
    « Monsieur Maurice, c’est bien vous ? »
    Maurice se retourne : un grand homme, sec et très maigre, et l’autre petit, gros, moustachu, et dégoulinant de sueur. Laurel et Hardy !
    « Oui, qui va là, je vous prie ? »
    « Nous sommes deux policiers mandatés par le ministère de l’intérieur français, nous travaillons sur un dossier, et nous avons besoin de votre témoignage. Nous vous prions de bien vouloir nous suivre, les forces de l’ordre malgaches ont mis à notre disposition un local. »
    Les cartes de police tendues par les deux hommes semblent vraies, tout comme le document officiel donnant l’autorisation aux deux policiers français de mener une enquête sur le territoire malgache.
    Maurice se retourne à nouveau, saisit son verre d’eau, et le vide d’un seul trait. Il dépose un billet sur le comptoir à destination du barman.
    « C’est bon de boire, merde ! »
    Maurice se lève, et quitte le bar, précédé par les deux policiers tout droit sortis d’un vieux film en noir et blanc du début du siècle précédent.

    Une heure après, Maurice est assis face à une large table, dont les deux bords touchent presque les murs de cette minuscule pièce du poste de police de la ville. Il fait chaud, terriblement chaud, et malgré tous les efforts de ce ventilateur aux grandes pâles accroché au plafond, Maurice transpire.
    La porte s’ouvre enfin. Stan et Oliver rentrent, déposent chacun une grande pile de dossiers sur la table, puis s’assoient face à Maurice.
    Le grand sec prend la parole, l’autre ayant tellement chaud qu’il ne doit pas être en état de pouvoir s’exprimer clairement.
    « Monsieur Maurice, je vais vous expliquer la raison de notre présence ici, et en quoi cela vous concerne. Nous faisons partie d’un service spécial au niveau de la police, notre travail consiste à regarder et à écouter diverses émissions télévisées ou à la radio, afin de détecter des actes de délinquance importants de la part des intervenants. En effet, les personnes qui interviennent oublient parfois qu’elles sont écoutées et regardées, se sentent en confiance, se croient dans la confidence, et dévoilent de temps en temps des actes délictueux. Et c’est là que nous intervenons, nous réunissons les preuves, les témoignages, puis nous pouvons procéder à des interpellations si nécessaire. »
    Le grand sec s’arrête et attend en fixant Maurice, s’attendant sans doute à des questions de sa part. Mais Maurice reste de marbre. Le petit moustachu prend le relais.
    « Et donc, monsieur Maurice, cela fait quelques années que nous écoutons votre émission, et nous avons constitué plusieurs dossiers. Ceux que vous voyez sur cette table n’en sont qu’une partie, uniquement les plus importants, il y en a bien d’autres. Pour chaque dossier, nous souhaitons donc vous entendre. Tout d’abord, nous vous demanderons s’il s’agit bien de cas réels, et non pas des intermittents du spectacle payés par votre société et lisant des scénarios … car honnêtement, nous avons du mal à croire à la véracité de pas mal de cas ! Ensuite, si ce sont de vraies personnes, nous vous demanderons de bien vouloir nous fournir leurs identités et leurs coordonnées afin de les interpeller rapidement … car pour certains, cela nous semble vraiment urgent !! »
    Nouvelle pause. Maurice les regarde et leur dit : « je vous écoute. »
    Le grand sec ouvre une pochette devant lui, l’ouvre et en sort la première feuille.
    « Pour commencer, je vous vous lister les quelques cas que nous souhaitons étudier en priorité. Bien entendu, la présomption d’innocence est de mise, personne n’est accusé pour l’instant, nous nous basons uniquement sur ce que nous avons entendu lors de vos émissions, tout est enregistré. Nous prendrons ensuite le temps nécessaire pour vous poser des questions pour chacun de ces dossiers en détail. Voici les cinq premiers cas :
    1) un quarantenaire de la région bordelaise. Celui-ci serait soupçonné d’avoir entretenu des relations délictueuses avec des mineurs l’été dernier dans un camping, avec visionnage de photos de jeunes filles dénudées.
    2) un quarantenaire strasbourgeois … gros dossier … soupçonné de travail dissimulé et non déclaré, soupçonné de faire appel à du sexe tarifé, et de rôder à la sortie des collèges et lycées, en faisant des propositions vénales pour voir les seins et embrasser des filles un peu jeunes.
    3) un cinquantenaire, de la région parisienne … très gros dossier … nous aimerions nous entretenir en privé avec lui, pour ses propos sur la région musulmane, sur les juifs, …
    4) un quarantenaire, encore un, de la région parisienne, en Essonne, que nous soupçonnons de frauder les aides sociales en se faisant passer pour handicapé, alors que le problème semble surtout provenir de sa consommation en alcool. Alors certes, l’alcool il faut l’acheter, mais est-ce bien raisonnable de le boire dans de telles proportions ?
    5) et pour finir ce premier quintet, à nouveau un quarantenaire strasbourgeois, ayant déjà fait de la prison, qui lui est fortement soupçonné de consommer des substances illicites en grande quantité, que ce soit sous forme liquide ou de fumée. »
    L’homme s’arrête, et le petit gros reprend :
    « Monsieur Maurice, je pense que ces cas doivent vous interpeller, et j’espère que vous allez collaborer afin de nous donner toutes les informations nécessaires pour avancer dans nos enquêtes. Vous voyez bien, vu le nombre de dossiers, que cela risque de prendre du temps, beaucoup de temps, … »
    Maurice regarde les deux hommes, l’un après l’autre, se racle la gorge, puis leur annonce « je suis pas une balance ! »
    Les deux hommes se regardent, interloqués, puis le grassouillet à moustachu reprend :
    « Dans ce cas, monsieur Maurice, j’espère que vous n’avez rien de prévu pour les jours qui viennent voire pour les semaines prochaines. De plus, je dois être sincère avec vous, la police malgache nous a proposé son aide afin de mener l’interrogatoire. Et, sans être un spécialiste, je crois que leurs méthodes différent un peu de chez nous … »

  8. Laurent, 48 ans, Lavans a dit:

    Chers camarades auditeurs.

    Je viens vous informer des raisons de l’absence remarquée de notre fidèle ami Maurice.

    Les informations sont rares, mais, bénéficiant de la news letter « prémium » de MRL,je suis dans la capacité de vous dévoiler une partie de son aventure.

    Vous connaissez tous, pour l’avoir écouté de longues heures, l’éloquence prononcée de notre animateur favori.
    Hélas, ces derniers temps, ça lui a porté préjudice.

    Ravo est un Malgache de 35 ans parle très bien le Français et s’est entiché de l’émission du soir de MRL.
    Ravo est un peu fainéant, vit de petits boulots ou trafics peu scrupuleux, mais est très fort en mathématiques.
    Maurice parle de temps a autres de ses gamelles a bécane et de ses rafistolages, comme celui d’il y a deux ans.
    Ravo a bien entendu ce fameux soir où Maurice disait qu’il avait pour tenir tous les morceaux, environ 1.850 kg de quincaillier, plaques, vis et autres rotules, tout ceci en titane bien sur…
    Le calcul s’est fait vite pour Ravo, et son sang n’a fait qu’un tour…lui qui est habitué a revendre de vielles cannetes de soda !
    Si vous aimez les maths accrochez vous.
    L’aluminium est à 1.7 e du kg alors que le titane chiffre, 7029 e, toujours le kilo.
    Si on fait le rapport entre les deux, vous ferez le calcul vous-même, une canette mesure 11.6 cms, en empilant les canettes de la valeur de 1.850 kg de titane, les unes sur les autres, on obtiendrait une tour de 6.624 mètres. Ca laisse rêveur non ?
    L’idée d’un rapt est donc apparue a Ravo et c’est avec son cousin Zafilahy que le coup s’est fait, lors d’un passage a Ambovombe en meule début avril, Maurice a été enlevé et mis au frais.
    Alors coté bouffe, je vous avoue, c’est pas langouste tout les jours, mais ça va.
    Le toubib véreux du village a prélevé les atèles et autres broches estampillées NF, pour le reste, il a plutôt bien réussi son affaire. C’est juste une histoire de temps, les éclats de carapace de tortue pour remplacer, c’est un peu long a se mettre en place.
    Maurice sera donc relâché ces jours prochains, plus léger, lui qui voulait attaquer un régime !

    Soyez donc patients et dites vous que dans votre prochain I.PHONE ou tablette, vous aurez un petit bout de ce précieux métal subtilisé…

  9. Laurent, 46 ans, Nancy a dit:

    Maurice qui faisait confiance au Covid Organics du bon président3Andry Rajoelina, en a pris, beaucoup, beaucoup trop…

    Après son occlusion intestinale, il fût rapatrié en urgence à la Nouvelle Orléans ou l’opération débouchage c’est déroulé avec succès et obtint dans la foulée le record d’extraction fécale jamais réalisé sur la planète.

    Se reposant et fière de son nouveau record, amenant les projecteurs sur Maurice Radio Libre, Maurice se repose, fatigué mais fier et se jure qu’à présent il ne mangera que de la protéine animale et des bonbons Haribo ainsi que des M et M’s, il en conclut que l’alimentation végétale est définitivement pas faite pour lui…

    Madagascar ayant fermé ses aéroports, il attend impatiemment la possibilité d’un retour, la presse locale diffuse en boucle son exploit et le bon président Rajoelina, l’attend patiemment pour le féliciter et lui proposer d’être la nouvelle égérie du pays pour le nettoyage intestinale concurrencent des sociétés comme Herbalife et comme j’aime (représenté en France par Benjamin Castaldi), le Président connaissant les origines de Maurice y voit un nouveau marché pour le PIB de Madagascar…

  10. Lauri, 11,2 cm, Tokyo a dit:

    “Les programmes faisant intervenir des auditeurs ne sont pas autorisés durant l’état d’urgence sanitaire. Les mécontents doivent se taire car le gouvernement entend interdire les émissions de radio et de télé « susceptibles de troubler l’ordre et la sécurité publiques et nuire à l’unité nationale ». Bref, les « fakenews ».”

  11. Michel, 29 ans, Paris a dit:

    Alors c’est très simple ! J’avais perdu Maurice sans jamais avoir essayé d’appeler pendant des années. Je me suis décidé à le contacter seulement 2 ou 3 semaine avant sa disparition. Au fil de la discussion il a découvert que j’etais catcheur professionnel et a même diffusé lors d’une émission, une partie d’un de mes combat. Mon hypothèse est qu’il s’est mis au catch maintenant … La voix rauque, la mauvaise humeur ! Maintenant Maurice s’entraîne dur comme fer sur les ring avec un slip bleu marqué « Maurice radio libre » sur le derrière pour un retour triomphant à la radio et sur les rings !

  12. Pascal, 40 ans, Brest a dit:

    Maurice est malheureusement absent et ne peut pas diffuser Maurice Radio Libre. Il a été appréhendé dans les rues de Madagascar sans masque. Le président Andry Rajoelina en a profité pour montrer son autorité. Maurice le wasa va devoir balayer les rues là où il réside durant un mois complet.
    Blague à part, on attend le retour de Maurice. Il nous manque !